/medias/image/20656092195bc88714b9d89.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Morceaux choisis : que deviennent les Alumni en sciences humaines ?

Portraits

-

27/06/2019

Diplômés en démographie, géographie, psychologie, sciences du sport, histoire ou philosophie, les Alumni trouvent leur place dans le monde du travail comme consultant.e, chargé.e d’études, chercheur.se, psychologue, enseignant.e, auteur.e… Panorama non exhaustif des Alumni rencontrés qui s’épanouissent dans les sciences humaines et sociales.


Études démographiques

L’Université de Strasbourg est une des deux seules universités de France, avec La Sorbonne, à proposer le master Démographie, dont est diplômée, par exemple, Cécile Joie. Chargée d’études au CREAI Alsace, elle utilise la boite à outils transmise par ses enseignants pour conduire des études médico-sociales et sur le handicap. Yves Breem expliquait comment son métier d’analyste des politiques migratoires à l’OCDE[1] s’apparentait à celui d’un chercheur. Cédric Duchêne-Lacroixtitulaire d’une licence de démographie, d’un DEA et d’un doctorat en sociologie, se qualifiait avec malice de « chercheur indiscipliné ». A l’Université de Bâle, il s’intéresse à la sociologie de l’espace, aux mobilités, à la culture transfrontalière et aux indicateurs socio-démographiques.


« Avec la géographie, on peut changer le monde »

Les études de géographie ne mènent pas seulement à l’enseignement, expliquait Richard Kleinschmager, qui a été successivement étudiant, enseignant-chercheur et directeur de la Faculté de géographie et d’aménagement. «Elles offrent de nombreux débouchés dans les collectivités territoriales ou entreprises, en environnement et aménagement ». C’est le cas de Sabine Vautrin, chargée de mission urbanisme et foncier au Parc naturel régional des Ballons des Vosges. Avec son master Urbanisme et aménagement, elle accompagne les collectivités dans leurs projets d’urbanisme. Jacques Degermann est consultant depuis bientôt 50 ans à Paris en aménagement, planification, prospective, coopération transfrontalière et management de projet. Il disait : « Avec la géographie, on peut changer le monde».


Psychologues et ressources humaines

Les diplômés en psychologie rencontrés exercent au service des autres, des plus jeunes aux plus âgés. Certains, comme Maria Victoria Hernandez, sont psychothérapeutes en profession libérale. Elle aide les autres « à se libérer » depuis 32 ans. D’autres, comme Coralie Meyer, exercent dans les Ehpad pour préserver ou améliorer le bien-être physique et mental des personnes âgées. Inversement, Hélène Aubineau, conseillère d’orientation-psychologue à l’Onisep, s’adresse aux jeunes, qu’elle informe et conseille en matière d’orientation. 

Un débouché important pour les diplômés en psychologie du travail : les ressources humaines. Audrey Ragueneau, recrute les talents pour l’industrie biotechnologique aux Etats-Unis et Konstantina Lamprou gère les ressources humaines au sein d’ONG et d’organisations associatives engagées, comme  Entrepreneurs du Monde à Lyon.


Le sport, mais pas que

Julien Pierre, après avoir étudié les sciences du sport à Strasbourg, les enseigne dans la même faculté. Il racontait combien il aimait « contribuer à former des citoyens débrouillards, avec l’esprit critique, bien dans leurs pompes, responsables et autonomes. C’est jubilatoire ! ». Egalement diplômé en sciences du sport, Eric Litzler a trouvé sa voie dans l’alliance entre le sport et les affaires en co-fondant une société de communication web qui gère le premier site communautaire de running.


Le monde des livres

Les archives et les bibliothèques accueillent les diplômés en histoire, comme Hélène Both, archiviste et webmaster au Conseil départemental du Bas-Rhin. Elle recourt au web et applis mobiles, pour mettre en valeur l'histoire et le patrimoine. Après son master Histoire et civilisation de l’Europe, Tom Richard a obtenu le concours de bibliothécaire d’Etat dans la fonction publique. Il exerce au prestigieux Muséum nationale d’Histoire naturelle à Paris. 

Enfin, certains Alumni sont devenus auteurs, nourris d’archéologie, de philosophie ou de théologie : Alexandre Mitchellchercheur honoraire à l’Université d’Oxford et entrepreneur-traducteur, écrit des romans archéologiques ; Aurore Py, diplômée en théologie catholique, écrit des romans sociétaux et malicieux, ou inspirés des années 1930 ; et Julie Waeckerli, explore la nature humaine par ses thrillers imprégnés de sa réflexion philosophique.

[1] Organisation de coopération et de développement économiques


Propos recueillis par Stéphanie Robert

549 vues Visites

J'aime

  • Morceaux choisis
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

Morceaux choisis : Comment l’Université construit des profils atypiques

User profile picture

Service Relations Alumni UNISTRA

02 février

1

Portraits

Morceaux choisis : Le "souvenir impérissable" des alumni pour leurs "maîtres"

User profile picture

Evelyne HOUEL

08 décembre

Portraits

Morceaux choisis : L’Université et la construction personnelle des alumni

User profile picture

Service Relations Alumni UNISTRA

17 novembre