Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Sophie Jung : chirurgie dentaire et immunologie

Portraits

-

12/01/2015

Sophie Jung est docteur en chirurgie dentaire. Mais pas seulement, car une fois son diplôme en poche, elle a repris un master en immunologie, suivi d’une thèse. Aujourd’hui, dans son enseignement ou ses recherches, elle parvient à allier les deux domaines qui semblaient, à première vue, éloignés.
 

Elle a toujours aimé la médecine. Mais, à une place près, elle n’a pas obtenu sa première année de médecine. Elle a donc opté pour la chirurgie dentaire et mené tout son parcours à l’Université de Strasbourg. Pour son internat, elle a choisi de se rapprocher des services hospitaliers en assurant, entre autres, les consultations dentaires des enfants en onco-hématologie, à l’Hôpital de Hautepierre. Cette expérience et les contacts noués l’incitent à poursuivre son parcours dans une thématique plus médicale et elle s’inscrit en master 2 d’immunologie. « La prise en charge des patients qui ont une maladie générale m’intéresse particulièrement. Exercer en libéral m’est apparu comme moins adapté pour moi. J’aime le travail en équipe, j’aime enseigner aux étudiants. Au fur et à mesure, il m’a paru évident de rester dans le milieu universitaire et hospitalier » explique-t-elle.


Clinique, enseignement et recherche
Elle poursuit donc en thèse, et travaille sur les maladies auto-immunes, à l’Institut de biologie moléculaire et cellulaire (IBMC) de Strasbourg, dans l’unité du Pr Sylviane Muller. Elle a soutenu sa thèse l’année dernière et vient d’obtenir un poste de maître de conférences – praticien hospitalier aux Hôpitaux Universitaires et à l’Université de Strasbourg. Comme le veut ce type de poste, elle partage son temps entre trois métiers, trois lieux : elle exerce au Pôle de médecine et de chirurgie bucco-dentaires de l’Hôpital Civil, elle continue ses recherches à l’IBMC et elle enseigne aux étudiants de la Faculté de chirurgie dentaire, de la 2e à la 6e année. « C’est vraiment cette diversité qui me motive. Mon parcours peut paraître dispersé à certains, mais dans le fond, c’est cohérent, car aujourd’hui, je m’occupe des patients qui ont des problèmes immunologiques, des cancers. J’essaie d’axer mes recherches et mes cours vers l’immunologie de la bouche. Cela me rapproche du côté médical que je recherchais au début. C’est une niche, j’ai réussi à trouver ma place. Chacun peut créer son parcours en fonction de sa personnalité, il y a tant de possibilités. »


« Mes études m’ont apporté un beau métier »
Sophie Jung a donc passé 13 ans à l’Université. Si la première année de médecine a été difficile, un « grand choc » quand on arrive du lycée, les suivantes lui laissent un bon souvenir. « J’ai passé beaucoup de temps à étudier, mon entourage ne comprenait pas toujours. Je pense que j’ai sacrifié beaucoup de choses, mais au final, j’ai une grande satisfaction. Mes études m’ont apporté un beau métier ». Elle a beaucoup apprécié le côté « compagnonnage » de ses études dentaires. « Nous sentions une cohésion avec les enseignants. Ils nous transmettaient leur savoir-faire, c’est moins formel que les cours magistraux. J’essaie à mon tour de transmettre cela à mes étudiants. »

Elle envisage de partir en stage post-doctoral à l’étranger, dans un ou deux ans, lorsqu’elle aura trouvé une thématique qui allie ses deux domaines de prédilection, et obtenu les financements nécessaires.
 

Stéphanie Robert

586 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

Noufou Ilboudo, coordinateur, Action contre la faim, Burkina Faso : Au secours des populations déplacées au Burkina Faso

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

28 septembre

Portraits

Philippe Zech, directeur de l'agence Lynx RH Strasbourg : Le candidat au cœur du processus de recrutement

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

18 septembre

1

Portraits

Aurélie Bedu, professeure de mathématiques, Illkirch-Graffenstaden : diriger la nouvelle génération vers les sciences

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

31 août