Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Jardin des sciences – programme du mois d’avril

Evènements

-

27/03/2019

Jardin des sciences – programme du mois d’avril

Les conférences du Lundi sont pluridisciplinaires. Elles ont lieu en salle Pasteur du palais universitaire à 15h
 La thématique du jeudi pour le mois d’avril est « Ça vous dérange ? ». les conférences ont lieu dans l’amphithéâtre Cavaillès du Patio à 18h30

Les conférences en Alsace sont en fin de document

Sauf mention contraire, l’entrée est libre, gratuite et sans réservation

CONFÉRENCES À STRASBOURG

Lundi 1er avril

Monstres scandaleux, monstres polémiques 

MARTIAL GUÉDRON, PROFESSEUR D'HISTOIRE DE L'ART, DIRECTEUR DE LA COLLECTION "CULTURES VISUELLES" AUX PRESSES UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG 

Humain ou animal, mais le plus souvent au croisement des deux, le corps monstrueux est porteur de signes dont témoignent admirablement les images. Interprétées comme les manifestations de la puissance divine ou des méfaits du démon, les créatures qu’elles représentent servent aussi à dénoncer des conduites hors normes ou infâmes et elles ont été largement exploitées à travers la gravure satirique et la caricature. Ce sont quelques jalons de cette histoire qui seront interrogés au cours de cette intervention. 

Jeudi 4 avril 

Cannabis thérapeutique : de quoi parle-t-on ? 

DR ÉRIC SALVAT, PRATICIEN HOSPITALIER, RESPONSABLE DU CENTRE D'ÉVALUATION ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR, ET LAURENCE LALANNE-TONGIOT, PROFESSEUR DES UNIVERSITÉS, RESPONSABLE DU SERVICE D'ADDICTOLOGIE, HUS

 

Si l’utilisation du cannabis en pharmacologie clinique est connue depuis des millénaires, les études cliniques scientifiques doivent encore déterminer précisément les indications et le profil des patients qui pourraient bénéficier des traitements par le cannabis ou ses dérivés (cannabinoïdes). Un état des lieux s’impose. 

Lundi 8 avril 

Paléontologie galactique : sonder la vie mouvementée des galaxies 

PIERRE-ALAIN DUC, DIRECTEUR DE L’OBSERVATOIRE ASTRONOMIQUE DE STRASBOURG 

Comme les étoiles qu’elles contiennent, les galaxies naissent, grossissent, se transforment et meurent. Les événements principaux de leur vie mouvementée laissent des traces fossiles - coquilles, queues et plumes - que les astronomes cherchent à débusquer pour reconstituer leur passé et prévoir leur destin. 

Jeudi 11 avril
 
Je t’aime... moi non plus 

RACHEL PERREL, DOCTORANTE EN ANTHROPOLOGIE, CNRS – UNIVERSITÉ DE STRASBOURG 

Sadomasochisme, fétichisme... ces pratiques peuvent sembler déviantes, transgressives. L’étude des critiques et prises de distance d’adeptes de la transgression mais également d’une partie de la population gay et BDSM française, pourrait bien chambouler la frontière entre normal et anormal. 

Jeudi 25 avril 
Tomi Ungerer : la liberté du dessin 

THÉRÈSE WILLER, CONSERVATRICE EN CHEF DU MUSÉE TOMI UNGERER-CENTRE INTERNATIONAL DE L'ILLUSTRATION 

De ses affiches protestataires contre la guerre du Vietnam, de la ségrégation raciale, à des dessins satiriques, érotiques ou pour la jeunesse, Tomi Ungerer nous laisse une œuvre multiforme surprenante voire dérangeante. Mais ces images expriment avant tout la liberté de pensée et d’expression de ce dessinateur virtuose à l’imagination débordante. 

Lundi 29 avril 

Lire le contenu des rouleaux carbonisés d’Herculanum 

EMMANUEL BRUN, CHARGÉ DE RECHERCHE À L'INSERM SUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’IMAGERIE X EN CONTRASTE DE PHASE 

Des centaines de rouleaux de papyrus, ensevelis lors de l'éruption du Vésuve en 79, ont été découverts il y a 260 ans à Herculanum. Ces papyrus sont extrêmement fragiles et sont endommagés lorsqu’on tente de les ouvrir. Nous verrons lors de cet exposé comment grâce au synchrotron nous avons pu extraire du texte sans les dérouler.


CONFÉRENCES EN ALSACE

Barr, médiathèque 14h30

Ils ont marché sur la Lune : du rêve à la réalité 

JEAN-YVES MARCHAL, MÉDIATEUR SCIENTIFIQUE AU JARDIN DES SCIENCES DE L’UNIVERSITÉ DE STRASBOURG 

La Lune, satellite naturel de notre belle planète bleue, à la fois si proche et si lointaine, n'a cessé de faire rêver l'Homme. Il y a 50 ans, le 21 juillet 1969 à 3 heures 56 minutes, le rêve devint réalité lorsque Neil Armstrong et Buzz Aldrin foulèrent pour la première fois son sol poussiéreux. S'appuyant sur des archives de la NASA, des témoignages et anecdotes, nous allons revivre ces 8 jours 3 heures et 18 minutes qui marquèrent à jamais l'histoire de la conquête spatiale.

Erstein, Institut de Formation en Soins Infirmiers, 19h30

Des ponts entre les peuples 

SYLVIE ET CLAUDE KUHN, CYCLOTOURISTES 

Le vélo est un formidable moyen écologique de se déplacer et d’aller vers l’autre. En 2018, Sylvie et Claude Kuhn ont parcouru près de 5000 km et traversé 8 états européens (Croatie, Slovénie, Allemagne, Danemark, Pays-Bas, Belgique, Luxembourg et Irlande) à la rencontre de leurs voisins. Des cultures, des modes de vie et des langues différentes, un lien commun : l’Europe et des ponts qui relient tous ces peuples.

Haguenau, médiathèque 14h30 SUR RÉSERVATION

Le paradoxe de la perception de la douleur dans le vieillissement 

SÉGOLÈNE LITHFOUS, MAÎTRE DE CONFÉRENCES EN NEUROPSYCHOLOGIE, LABORATOIRE DE NEUROSCIENCES COGNITIVES ET ADAPTATIVES, UNIVERSITÉ DE STRASBOURG 

De la même manière que la perception visuelle ou auditive, la perception de la douleur se modifie de façon complexe au cours du vieillissement. En effet, alors que les personnes âgées sont moins sensibles que les jeunes à une stimulation douloureuse transitoire, elles se plaignent plus de la douleur lorsqu’elle dure dans le temps, comme dans le cas des douleurs chroniques. Comment la recherche explique-t-elle les effets de l’âge sur la perception de la douleur ?

Holtzheim, médiathèque 14h30

Sport et santé, l’exemple du diabète 

PR. MICHEL PINGET, PRÉSIDENT FONDATEUR DU CENTRE EUROPÉEN D'ÉTUDE DU DIABÈTE ET PROFESSEUR ÉMÉRITE À L’UNIVERSITÉ DE STRASBOURG 

L’évolution des modes de vie nous a amenés à développer une vie sédentaire malgré les conséquences dramatiques sur notre santé. L’inactivité physique étant la première cause de mortalité évitable dans le monde et le muscle une source inépuisable de traitements, le sport est en passe de devenir un "médicament" prescrit par son médecin ! Mais dans quelles conditions ?

Molsheim, salle de la Monnaie, 14h30

Ils ont marché sur la Lune : du rêve à la réalité 

JEAN-YVES MARCHAL, MÉDIATEUR SCIENTIFIQUE AU JARDIN DES SCIENCES DE L’UNIVERSITÉ DE STRASBOURG 

La Lune, satellite naturel de notre belle planète bleue, à la fois si proche et si lointaine, n'a cessé de faire rêver l'Homme. Il y a 50 ans, le 21 juillet 1969 à 3 heures 56 minutes, le rêve devint réalité lorsque Neil Armstrong et Buzz Aldrin foulèrent pour la première fois son sol poussiéreux. S'appuyant sur des archives de la NASA, des témoignages et anecdotes, nous allons revivre ces 8 jours 3 heures et 18 minutes qui marquèrent à jamais l'histoire de la conquête spatiale.

Saverne, ilôt du Moulin, 14h30

"Les musiciens de Léopold"- Les fastes de la chapelle savernoise (1607-1625) 

CONFÉRENCE MUSICALE PAR CÉLINE JACOB ET JEAN-FRANÇOIS HABERER, MUSICIENS DE L’ENSEMBLE "DULCIS MELODIA" 

Suite à l’ampleur de la Réforme à Strasbourg, les institutions religieuses catholiques sont contraintes à l’exil dès 1518 : le Grand Chapitre part pour Molsheim, tandis que l’évêque s’installe à Saverne. Entre 1607 et 1625, l’archiduc Léopold, frère de l’empereur d’Autriche Ferdinand, assurera les fonctions d’évêque de Strasbourg en résidence à Saverne. Amateur d’art et tout particulièrement de musique, Léopold fera venir à Saverne des musiciens et des compositeurs prestigieux pour faire de la "chapelle" savernoise une institution musicale de premier plan. Céline Jacob et Jean-François Haberer partageront leurs recherches autour de la musique à Saverne au temps de l’archiduc Léopold en présentant notamment les compositeurs savernois et leurs œuvres, ainsi que les instruments pratiqués.

Schirmeck, le Repère, 14h30

L’encre et la page des âges 

CHANTAL MATHIS, DIRECTRICE DE RECHERCHE AU CNRS, DIRECTRICE ADJOINT DU LABORATOIRE DE NEUROSCIENCES COGNITIVES ET ADAPTATIVES CNRS - UNIVERSITÉ DE STRASBOURG 

Le vieillissement s’installe souvent avec son lot de petits oublis, une tendance à confondre des souvenirs ou des apprentissages plus longs. À partir de données scientifiques récentes, nous verrons que le déclin cognitif est lié à la fois à des altérations du tissu cérébral (la page) et l’étiolement des signaux chimiques (l’encre).


316 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Evènements

Plus de mixité femmes/hommes dans le management d'équipe ? Dépassons les évidences pour parler actions !

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

22 octobre

Evènements

Novembre sera votre mois du parrainage !

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

19 octobre

1

Evènements

Retour sur les rendez-vous virtuels

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

10 juillet