/medias/image/20656092195bc88714b9d89.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Pierre-Louis Wiss-Egloff : guidé par sa passion pour les langues, la musique et les arts

Portraits

-

11/04/2014

Après un cursus universitaire strasbourgeois riche, Pierre-Louis Wiss-Egloff s’est installé à Bourges où il vit de diverses activités en lien avec les langues, la musique et les arts, domaines qu’il affectionne particulièrement.

Formateur en anglais et en histoire de l’art chez les Compagnons du devoir du tour de France, professeur remplaçant d’éducation musicale pour le rectorat d’Orléans-Tours, professeur de chant dans un centre de réinsertion pour jeunes en difficultés et traducteur indépendant. Installé à Bourges, Pierre-Louis Wiss-Egloff mène aujourd’hui tous ces métiers de front. Et ceci n’est que le reflet de la manière dont il a construit son parcours d’études à l’Université de Strasbourg.

Féru de langues, le jeune homme voulait, à sa sortie du lycée, faire de la traduction. Il s’est donc inscrit en licence d’anglais à la Faculté des langues et des cultures étrangères. Mais issu d’une famille de musiciens et apprenti pianiste depuis son enfance, Pierre-Louis Wiss-Egloff a intégré une licence Arts spécialité musique à l’UFR des arts. Curieux par nature, le jeune homme a ensuite opté pour une année – plutôt atypique – de classes préparatoires avec spécialisation en histoire et théorie des arts au lycée strasbourgeois Fustel de Coulanges. A son retour sur les bancs de l’université, il a poursuivi en master Musique et musicologie et a mené en parallèle sa troisième année de licence d’anglais, un diplôme d’université de néerlandais et des options en histoire de l’art. Rien que ça !


Une curiosité sans limite
« Tout au long de mon cursus, je me suis rendu compte que toutes les matières étaient liées entre elles, c’est ce qui a attisé ma curiosité », confie Pierre-Louis. Et son goût pour les langues et les sciences humaines s’est depuis développé en vraie passion pour l’humain et les diversités culturelles que ses différents métiers lui permettent d’assouvir.

Si son activité de traducteur est pour lui l’occasion de découvrir de nouveaux champs de compétences, c’est l’enseignement dans diverses structures et matières qu’il apprécie particulièrement. « Enseigner me plaît beaucoup ne serait-ce que par la diversité des personnes à qui je fais face : mes élèves ont entre 6 et 25 ans, certains sont dans un cursus traditionnel, d’autres sont en apprentissage ou en grande difficulté scolaire ou sociale. Ce métier oblige à se remettre sans cesse en question et à mettre ses connaissances à jour, explique Pierre-Louis. L’aspect humain est prépondérant. »


Ses professeurs, des exemples
Cet intérêt pour la pédagogie, il le tient de son passage à l’université où certains professeurs l’ont marqué. « Je me souviens de mon directeur de mémoire en musicologie, Mathieu Schneider. Il était exigent dans son travail et avec les étudiants mais aussi très humain dans son rapport aux autres. Aujourd’hui, il me sert un peu d’exemple. » Il assure aussi que l’université lui a donné ce goût pour la connaissance, cette soif d’apprendre. « Mes études à l’Université de Strasbourg m’ont réellement marqué, c’est d’ailleurs simplement pour cela que je me suis inscrit dans le réseau alumni. »

En tout cas, Pierre-Louis ne compte pas s’arrêter là : il vient d’avoir son diplôme d’études musicales au conservatoire de musique et de danse de Bourges, véritable porte d’entrée pour l’enseignement supérieur de la musique. « Je souhaite maintenant intégrer le conservatoire national supérieur de Lyon pour obtenir un diplôme de musicien interprète et pouvoir mener une carrière de musicien et d’enseignant dans le supérieur », confie le jeune homme qui ne lasse décidément pas d’étudier.
 

Floriane Andrey

470 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

Morceaux choisis : que deviennent les Alumni en sciences humaines ?

User profile picture

Service Relations Alumni UNISTRA

27 juin

Portraits

Martin Kopp, co-directeur de la campagne "Living the Change" chez GreenFaith : Quand la théologie rejoint l'écologie

User profile picture

Service Relations Alumni UNISTRA

27 mai

Portraits

Cédric Alviani, directeur du bureau Asie de l’Est, Reporter sans frontières : La défense du journalisme en Asie

User profile picture

Service Relations Alumni UNISTRA

23 avril