Accès membre

fr
/medias/image/20656092195bc88714b9d89.jpg

Marie Kneib : des neurosciences à l'environnement

  • 18 févr. 2014
  • -
  • Catégorie : Portraits
  • -
  • Auteur : Service Relations Alumni UNISTRA
  • -
  • Vu : 615 fois
Marie Kneib : des neurosciences à l'environnement
Docteur en neurosciences de la Faculté de sciences de la vie à l’Université de Strasbourg, Marie Kneib s’est formée à la gestion de projets à la Faculté des sciences économiques et de gestion. Elle est aujourd’hui coordinatrice régionale chez Alsace Nature.
 

Marie Kneib avoue volontiers qu’elle avance dans la vie au gré de ses envies. Après un bac scientifique obtenu dans un lycée de Haguenau en 2003, elle intègre la licence Biologie cellulaire et physiologique à la Faculté de sciences de la vie de l’Université de Strasbourg.

Pendant son premier cycle, elle se passionne pour les neurosciences et décide donc de poursuivre son cursus universitaire avec un master Neurosciences cellulaire et intégrative, puis prépare un doctorat. « Mais même si ma thèse s’est très bien passée, je me suis rendue compte que je ne voulais pas poursuivre dans la recherche », confie la jeune femme de 27 ans. Elle intègre alors le master 2 Ingénierie de projets innovants dispensé par la Faculté des sciences économiques et de gestion, destiné à doter les docteurs en sciences et les ingénieurs de compétences managériales et d’aptitudes complémentaires requises sur le marché du travail.


De l’entreprise au monde associatif
À sa sortie de l’université, sa route bifurque finalement vers un poste de responsable web et communication – un autre de ses centres d’intérêt – dans une petite entreprise de création de progiciels de gestion et de sites web. « J’ai toujours été intéressée par la communication. Lors de mon cursus à l’université, j’ai géré celle des diverses associations auxquelles j’appartenais comme l’Addal, DoctoNeuro, etc. ; à une époque, je m’étais même posée la question de faire de la communication scientifique », explique Marie. Mais elle ne s’attarde pas dans cette voie et saisit l’opportunité de travailler en tant que coordinatrice régionale chez Alsace Nature, une association de protection de la nature et de l’environnement. « Qui ne s’intéresse pas à ces questions aujourd’hui ? », s’interroge Marie pour expliquer son choix. « Il s’agissait en outre d’une création de poste de chargé de projets dans une association d’intérêt général, monde qui m’intéresse davantage que celui de l’entreprise. »


Des projets enthousiasmants
Engagée en août 2012, Marie gère depuis des projets de A à Z : recherche d’idées, levée de fonds, établissement de budgets, suivi du projet une fois lancé, etc. « Ce qui me plaît vraiment dans cette structure c’est que les portes sont ouvertes à toutes les idées », confie Marie. La jeune femme a lancé il y a peu un projet sur le gaspillage alimentaire en s’interrogeant sur le devenir des restes dans les restaurants. « L’idée c’est de proposer aux restaurateurs un certain nombre de gestes pour éviter le gaspillage ; nous aimerions que le projet, aujourd’hui en cours, soit lancé dans différents établissements de l’agglomération strasbourgeoise en 2014 pour l’année européenne contre le gaspillage alimentaire », explique-t-elle, enthousiaste.



Un plus sur le marché du travail
Aujourd’hui, Marie est comblée par cet emploi. « La gestion de projets c’était une espèce de vocation pour moi, confie-t-elle. Et je pense que mon master Ingénierie et projets innovants a été un véritable plus pour mon intégration sur le marché du travail. » La jeune femme ne garde finalement que de bons souvenirs de son passage à l’université : « des enseignements et des labos de qualité, les moyens d’apprendre, etc. ». C’est donc naturellement qu’elle a intégré le réseau des alumnis. « Je ne me suis pas posé de questions. Pour moi c’est un réseau d’entraide ; j’ai trouvé mon premier emploi grâce à mon réseau professionnel donc si quelqu’un peut profiter de mes conseils ou de mon expérience, je l’aiderai volontiers à mon tour ! »

Floriane Andrey

Commentaires

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire