Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Margot Cucchetti : mieux comprendre le système immunitaire

Témoignages

-

14/04/2014

Après son diplôme d’ingénieur à l’ESBS (École supérieure de biotechnologie Strasbourg) et son master en biologie structurale et bioinformatique à l’Université de Strasbourg, Margot Cucchetti a mis le cap sur Marseille en 2010 pour sa thèse en immunologie.
 

Quel est le sujet de votre thèse ?

Je travaille sur les mécanismes moléculaires mis en jeu lors de l’activation des lymphocytes T (globules blancs). Plus précisément, j’essaie d’identifier les interactions entre les différentes protéines et la molécule CD28 qui stimule les lymphocytes T. Je cherche aussi à comprendre le fonctionnement et le rôle d’une protéine peu étudiée, RLTPR, présente dans les globules blancs. Nous nous sommes aperçus que, chez l’animal, celle-ci joue un rôle dans les leucémies et certaines maladies auto-immunes. Cette application médicale est extrêmement intéressante.
 

Qu’est-ce qui vous plait dans votre métier ?

Aucun jour ne ressemble à un autre. Les expériences que nous concevons sont diverses, la flexibilité horaire est très appréciable. Tous les jours, de nouveaux résultats scientifiques nous permettent de mieux comprendre comment nous fonctionnons. C’est très excitant.
 

Que vous ont apporté vos études à l’Université ?

A l’ESBS, de nombreuses heures étaient dédiées aux travaux pratiques en laboratoire. Nous avons appris sur le terrain. C’est très important dans le monde professionnel, particulièrement en recherche. L’autre point fort est la formation trilingue : les cours étaient délivrés en français, en allemand et en anglais, en partenariat avec les universités de Bâle et de Freiburg. Aujourd’hui, grâce à ce parcours, je suis quadrilingue, ma langue maternelle étant l’italien.

En master, j’ai appris les techniques que j’utilise quotidiennement : spectrométrie de masse, microscopie, bio-informatique. L’ESBS m’a donné un très bon bagage. Je suis très contente de mon cursus.
 

Qu’est-ce qui vous a marqué lors de votre passage à l’Université ?

C’est difficile de choisir, j’ai vécu tant de bons moments. J’ai rencontré des personnes extraordinaires, des enseignants qui avaient à cœur de transmettre leur savoir. De nombreux étudiants venaient de l’étranger - ce qui n’est pas forcément le cas dans les autres universités -, cela confère une ouverture d’esprit enrichissante.
 

Pourquoi vous êtes-vous inscrite au réseau des alumni ?

Pour suivre ce que va devenir l’Université de Strasbourg dans 10, 15 ou 20 ans… Elle m’a beaucoup donné, d’un point de vue humain et professionnel. J’aimerais suivre son évolution sur le plan international, car c’est une très bonne université, très bien classée, notamment en biologie. C’est aussi un moyen de maintenir le contact, de garder une accroche. J’y ai passé cinq ans, c’est un peu ma famille.
 

Propos recueillis par Stéphanie Robert

496 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Témoignages

Retour d'expérience d'une filleule et d'un parrain

photo de profil d'un membre

Evelyne HOUEL

05 novembre

Témoignages

Des Alumni même en Australie !

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

22 août

1

Témoignages

Fabien Fidelin, médiateur social : croire en soi et persévérer

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

05 avril

1