Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Lise Lorentz : médecin gériatre, une vocation rare

Portraits

-

14/04/2014

Aujourd’hui praticien hospitalier au Centre hospitalier départemental de Bischwiller (CHDB), Lise Lorentz a obtenu son diplôme d’Etat en médecine de l’Université Louis Pasteur en 2004. Depuis, elle se dévoue aux personnes âgées et dirige le service court-séjour gériatrique du CHDB.

Après avoir obtenu son bac D en 1991, Lise Lorentz hésite entre deux options : des études de philosophie ou de médecine. « Ce qui m’attirait dans les deux cas était la connaissance de l’humain », se souvient la jeune femme. Mais la dimension pratique et concrète et les aspects scientifiques des études de médecine ont finalement fait pencher la balance. Si elle a dû recommencer sa première année comme une grande majorité des étudiants, elle ne s’est pas découragée et a ensuite enchainé les années d’études sans problèmes. De ces années sur les bancs de la faculté, elle se souvient en particulier des cours magistraux d’anatomie, « de véritables exercices de style pour ces professeurs, et notamment le Pr Sick, dont la dextérité picturale pour faire les schémas d'anatomie au tableau tout en exposant la leçon était fascinante ». Après deux premières années très théoriques (1ercycle), arrivent les stages pratiques de la période d’externat (2èmecycle). Là encore, un professeur, le Pr Storck, a marqué Lise Lorentz lors d’un stage en médecine interne, par sa profonde humanité et sa simplicité, dans l’exercice de la médecine et son encadrement.


Le choix d’exercer une médecine holistique
Lise se destine la médecine générale libérale et entre donc en 3ème cycle appelé aussi résidanat, sans passer le concours d’internat [à l’époque, on ne passait de concours d’internat que pour devenir spécialiste]. « Dans un souci de me perfectionner en pédiatrie, j’ai préparé un Diplôme inter-universitaire (DIU) en santé de l’enfant ». Mais c’est son premier poste (fin 2001 – été 2002) au Centre hospitalier départemental de Bischwiller et sa rencontre avec le Dr Schatz qui font naître sa véritable vocation : la gériatrie. « Cela correspondait à ma vision de l’exercice de la médecine : avoir une approche globale du patient, prendre en compte à la fois les aspects médicaux, psychologiques et sociaux ». En complément de son expérience sur le terrain, elle obtient une capacité en gérontologie en 2005. Depuis dix ans que le Dr Lorentz exerce, elle ne s’est jamais vraiment éloignée de l’Université de part son implication dans des jurys, l’encadrement de stagiaires, ou part son besoin constant de compléter sa formation/se perfectionner pour soigner au mieux ses patients. Après un DIU en rééducation obtenu en 2008, elle prépare actuellement un DIU d’éthique médicale.


Concilier philosophie et médecine
« Lorsque l’on soigne des personnes âgées, on est très souvent confronté à des choix éthiques. Il faut parfois arbitrer les traitements prioritaires ou accompagner des familles dans des décisions difficiles.  Cette formation me permet de mieux cerner les dilemmes dans ma pratique quotidienne et de prendre du recul dans ma prise de décision ». Cela permettra également à Lise de participer à la création d’un comité d’éthique au CHDB.  Et la boucle est bouclée, puisqu’elle revient ainsi en quelque sorte vers la philosophie !

En rejoignant le réseau Alumni de l’Unistra, Lise espère apporter son témoignage, pouvoir inspirer des étudiants, les guider dans leurs choix et susciter des vocations, comme l’on fait les personnes qui ont jalonnées son parcours et sa carrière.

Anne-Isabelle Bischoff

431 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

Philippe Zech, directeur de l'agence Lynx RH Strasbourg : Le candidat au cœur du processus de recrutement

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

18 septembre

1

Portraits

Aurélie Bedu, professeure de mathématiques, Illkirch-Graffenstaden : diriger la nouvelle génération vers les sciences

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

31 août

Portraits

Catherine Cohet, pharmacoépidémiologiste, GSK : L'épidémiologie au service des vaccins anti-viraux

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

17 juillet