Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Lisa Lefevre : une thèse sportive en toute harmonie

Portraits

-

20/10/2017

L’altruisme et le dynamisme font bon ménage. Lisa Lefevre, formatrice à l’ESPE de Strasbourg, prépare également une thèse, liant les élèves à besoins éducatifs particuliers à la pratique de l’éducation physique et sportive. Rencontre énergique, sans détour…

 

Entre les cours, la thèse, les projets professionnels ou personnels, Lisa Lefevre est une personne bien occupée. Au fil de la conversation, on découvre rapidement une femme pétillante et avide de partage. Impossible de passer à côté de cela, d’ailleurs : le partage et l’écoute rythment ses propos. Depuis bientôt 10 ans, elle forme, au sein de l’ESPE[1] de Strasbourg, des enseignants d’éducation physique & sportive (EPS) à l’école primaire ainsi que des enseignants spécialisés dans le champ du handicap au sein du Master  MEEF[2] Pratique et Ingénierie de la Formation, spécialité « Adaptation à la diversité des élèves », dont elle est co-responsable.

 

« Intuitive, hyperactive, déterminée et têtue »

 

Se définir en quelques mots n’est jamais chose facile. « Intuitive, hyperactive, déterminée et têtue », telle est la réponse spontanée de Lisa. Car elle l’avoue, elle se laisse porter par ses intuitions et mène parfois de nombreux projets en même temps mais toujours jusqu’à leur terme, en se demandant toujours « jusqu’à quel point peut-on aller sans faire basculer l’équilibre personnel et professionnel ? ».

Depuis son entrée en STAPS[3] à Strasbourg en 1998, elle n’a cessé de tenir le rythme imposé par… elle-même ! Quelques années d’enseignement (EPS) à ses débuts avant d’intégrer l’ESPE et de se mettre au service des autres. D’heureux événements personnels lui ont redonné un nouveau souffle, à deux reprises : en 2009, elle complète sa formation avec un Master STAPS « Activités Physiques Adaptées » puis en 2013, pour parfaire son cursus, elle entame une thèse.

Toujours en cours, et en parallèle de son engagement professoral, cette thèse s’inscrit parfaitement dans son équilibre tant recherché. Intitulée « Obésité adolescente et expérience corporelle en Education Physique et Sportive : un ajustement vécu aux normes éducatives et sportives », cette proposition de recherche se base sur l’expérience corporelle et relationnelle des élèves obèses en situation d’EPS. Le handicap représente une préoccupation personnelle, étroitement lié au regard de cette enseignante qui effectue ses choix « toujours de manière cohérente avec les thématiques qui [l]’animent : l’éducation physique et sportive, l’expérience corporelle, la santé, l’identité ».

 

Le handicap comme fil conducteur

 

Grande sportive (à la fois basketteuse, danseuse, gymnaste, snowboardeuse mais aussi adepte de la street-luge), Lisa Lefevre porte un regard bienveillant sur l’éducation physique et sportive. « L’approche techniciste est parfois trop importante. En revanche, l’approche développementaliste est essentielle pour moi. Il s’agit d’accompagner l’élève dans la gestion lucide de ses ressources et de considérer la personne avec son identité et sa singularité ». Sensible aux différences et aux capacités de chacun, elle mène ainsi sa thèse autour de ce handicap « visible » qu’est l’obésité à la recherche d’une autre forme d’EPS, qui permettrait de favoriser le relationnel dans ces activités en étudiant les ajustements des élèves obèses. L’organisation corporelle des situations est donc le point central de ce type d’expérience. Partagé entre Strasbourg et Sélestat, son emploi du temps est minutieusement planifié, car toujours très rempli.

 

Souvenir « formateur »

 

L’Université de Strasbourg lui aura offert un « environnement favorable et riche pour des expériences positives et variées ». Mais le moment fort, celui qui annonce le déclic, Lisa le décrit comme « déstabilisant et intimidant » : rien de plus que sa première intervention en tant que chercheuse devant un amphithéâtre rempli d’étudiants et d’enseignants. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et elle endosse ce double rôle d’enseignante-chercheuse avec succès et ténacité. Avant d’autres aventures…

Elise PETITPEZ

Etudiante Master 1 Communication Scientifique

 

[1] ESPE : Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education

[2] MEEF : Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation

[3] STAPS : Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives

1088 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

Philippe Zech, directeur de l'agence Lynx RH Strasbourg : Le candidat au cœur du processus de recrutement

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

18 septembre

Portraits

Aurélie Bedu, professeure de mathématiques, Illkirch-Graffenstaden : diriger la nouvelle génération vers les sciences

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

31 août

Portraits

Catherine Cohet, pharmacoépidémiologiste, GSK : L'épidémiologie au service des vaccins anti-viraux

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

17 juillet