Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Développer l'efficacité du groupe : retour sur l'atelier du 5 mars 2019

Emploi

-

07/03/2019

Vision des participants

  • C’est quoi un manager ?

En fonction des gens la définition ne sera jamais la même

La fonction s’affirme différemment selon l’entreprise

Le manager doit sentir à quel niveau il faut s’adapter

Il doit être bienveillant mais pas trop permissif, ne pas laisser dans le flou, avoir un cadrage, lâcher la bride à ceux qui en ressentent le besoin

Est-ce que le management n’est pas aussi lié au secteur d'activité ?

Comment manager sans être dans un système hiérarchique ?

Notion d’entreprise libérée, popularisé par Tom Peters : article exemple


  • Quel est votre conception du manager idéal ? 

Donne le cadre pour travailler de manière autonome – travailler ensemble

Il occupe une fonction support : disponible si question, si mal compris, etc.

Il connait les gens de son équipe et en fonction de leur caractère, il tire le meilleur et donne ce dont ils ont besoins (laisser de l’autonomie, épauler, etc.)

Il a pour objectif de garder les personnes de l’équipe motivées


1. Définir sa mission 

L’entreprise à sa définition du manager mais elle n’est pas forcément claire quand vous arrivez.

Il est important de pouvoir comprendre la mission du manager dans votre entreprise.

Est-ce qu’il y a une fiche de poste et une fiche de fonction du manager ?


2. Cohérence des définitions 

C’est quoi ma définition et celle de l’entreprise, faut les mettre en adéquation.

Cela passe aussi par mes valeurs et ceux de l’entreprise

La question à se poser c’est : est-ce que mes valeurs sont compatibles avec ceux de mon entreprise ?

Pour cela, il faut connaître les valeurs de l’entreprise et avoir identifié les siennes.


3. Pouvoir et autorité

Il est important de faire la différence entre ces deux notions, pour vous aider à mieux vous positionner auprès de vos collaborateurs et de votre hiérarchie.

L’autorité est conférée par votre société, c’est-à-dire que l’on vous reconnait comme manager et vous avez été choisi pour être le représentant du propriétaire/conseil d’administration de l’entreprise. Elle a des limites définies (normalement).

Le pouvoir dérive de l’influence personnelle de l’individu, c’est sa capacité à diriger, influencer le comportement de ses collaborateurs, à motiver les autres.


4. Identifier votre profil de manager

 

Directif

Le manager sait ce qu’il fait, où il va, et conduit son équipe en décidant et en assumant seul ses décisions.

Inconvénient : il peut-être trop dans le contrôle, procédurier

Quelle confiance on accorde aux collaborateurs ?

Le salarié peut se demander quelle confiance puis-je accorder à mon manager ?


Informatif/explicatif

Il vaut mieux expliquer que justifier

Sa « croyance » : expliquer et informer permettent de fédérer les équipes et de produire de bons résultats.


Délégatif

Donner des objectifs et laisser l’équipe s’organiser en fonction

Avantage : Responsabilisation

Inconvénient : Trop de délégation ou une mauvaise délégation peut être déresponsabilisant pour le manager et amener un  sentiment abandon pour les collaborateurs


 Participatif 

Le responsable a conscience que sans son équipe il ne peut rien faire.

Il s’’appuie sur la personnalité et les compétences des collaborateurs pour faire évoluer son équipe.

Avantage : il suscite l’engagement et la motivation.

Inconvénient : on peut se retrouver dans une certaine manipulation.

Pour éviter cet écueil, il faut que je me demande si la relation est sincère, saine ?  Est-ce que je me sers des autres pour atteindre mes propres objectifs ?


On est les quatre profils à la fois , en fonction de la situation l’un va plus ressortir que les autres.

Tout ceci suppose qu’un objectif est fixé selon le la méthode SMART.


5. Méthode SMART 

Spécifique - un objectif spécifique doit être en lien direct avec le travail de la personne chargée de réaliser l’objectif : il doit être personnalisé.

Mesurable – comment on peut suivre l’avancement de l’objectif ? Quels sont les indicateurs – KPI ?

Ambitieux / Acceptable – un objectif acceptable est un objectif suffisamment grand, ambitieux pour qu’il représente un défi et qu’il soit motivant. Par ailleurs cet objectif doit être atteignable et donc raisonnable favorisant ainsi l’adhésion des participants à ce dernier.

Réalisable – doit être dans un juste milieu en fonction des moyens de la personne et ajuster en fonction de l’avancée du projet

Temporel – échéance / date butoir voire des dates intermédiaires


6. Mettre en place un climat de confiance

Pour Instaurer un cadre sécuritaire, il faut :

  • mettre en place des règles bien définies
  • Etre exemplaire
  • Disponible : jusqu’à quel point ?
  • A l’écoute des besoins


Il faut maîtriser les règles de communication :

  • Cf Analyse transactionnelle
  • Cf Triangle de Karpman


Atelier animé par Lucien Rakoton et propos recueillis par Laetitia Sciacca

428 vues Visites

J'aime

  • management
  • gestion d'équipe
  • relations professionnelles
  • conduite de changement
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Emploi

Comment valoriser son travail en entreprise

photo de profil d'un membre

LAETITIA SCIACCA

15 septembre

Emploi

Le modèle des entreprises libérées résiste-t-il mieux à la crise ? Témoignages

photo de profil d'un membre

LAETITIA SCIACCA

28 juillet

Emploi

Le partage de connaissances entre collègues : un enjeu en entreprise

photo de profil d'un membre

LAETITIA SCIACCA

21 juillet