Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Baptiste Letellier, un doctorant aux multiples compétences

Portraits

-

26/07/2017

Jeune doctorant à l'Institut des Neurosciences Cellulaires et Intégratives (INCI) de Strasbourg, Baptiste Letellier se démarque par sa polyvalence. Il a obtenu tout récemment une bourse CIFRE[1] lui permettant de débuter sa thèse en neurosciences sur les douleurs neuropathiques. En plus de ses études, il est également très impliqué dans les arts et le milieu associatif.

Malgré un emploi du temps bien chargé, Baptiste trouve un moment pour nous accueillir chaleureusement dans les locaux de l'INCI. Il vient tout juste de ranger sa casquette de chercheur et devra, dans une heure, revêtir son masque de comédien. Une fois installés, c'est avec simplicité et une grande ouverture d'esprit qu'il évoque son parcours d'étudiant.

 

Son domaine d'étude : les neurosciences…

Baccalauréat scientifique en poche, il poursuit ses études à Caen en DUT génie biologique. Après son diplôme, plutôt que d'entrer sur le marché du travail, son envie d'étudier davantage le pousse à continuer en licence de biologie option neurosciences. Par la suite, il est accepté en master Neurosciences cognitives de Strasbourg.

Une fois son master validé, il obtient une bourse CIFRE qui a pour originalité d'être financée d'une part par l'association ANRT[2] et d'autre part par l'entreprise Theranexus (compagnie française de biotechnologie) qui l'emploie pour toute la durée de sa thèse. « Mon projet de recherche s'applique directement aux besoins de l'entreprise », précise Baptiste.

Son aspiration pour les sciences de la vie lui vient notamment de son envie de développer la médecine au profit d'un meilleur soin aux patients. C'est pourquoi il choisit de s'impliquer dans la thèse « Evaluation des mécanismes d'action d'une nouvelle combinaison thérapeutique dans la douleur neuropathique ». Ses recherches sont basées sur l'élaboration d'un protocole préclinique traitant les douleurs neuropathiques (dues à une lésion ou une maladie qui affecte le système nerveux). Cela consiste à développer de nouveaux traitements combinant des molécules déjà existantes en pharmacologie mais dont l'association n'a jamais été testée jusqu'à présent. Des études antérieures ont montré que la combinaison de certaines de ces molécules avait un effet "booster" sur le traitement de ces douleurs.

 

… mais bien plus qu'un scientifique

« J'ai toujours été "touche-à-tout" et j'aime apprendre sur le tas », confie-t-il. Déjà à l'IUT de Caen, Baptiste faisait partie de l'association étudiante AEGB[3] qui satisfait son envie de création. Aujourd'hui, il est vice-président chargé de la communication et des outils numériques de l'association Doctoneuro, regroupant plus de quatre-vingts chercheurs et étudiants en master et doctorat.

L'association est présente entre autre lors de la Fête de la Science et du Téléthon et depuis trois ans, propose chaque année une nouvelle pièce de théâtre, co-écrite par Laurent Nexon et l'ensemble des comédiens amateurs de Doctoneuro. Ce projet, tout en métaphore de la société actuelle, mélange humour, vulgarisation et pédagogie autour des neurosciences.

Baptiste s'exprime également depuis l'enfance à travers le piano et le saxophone. Après dix années au conservatoire d'Evreux, il postule aussi, après le bac, en musicologie à la Sorbonne. Malgré son admission, il choisit de poursuivre en DUT : « Faire de la musique mon métier comporte trop de contraintes » révèle-t-il. Aujourd'hui membre du groupe pop-rock "Les mygales détendues" formés par une dizaine de scientifiques de l'INCI, c'est avec "détente" et implication qu'il jongle entre toutes ses activités.

 

Sarah Granet

Etudiante Master 1 Communication Scientifique

 

[1] Convention Industrielle de Formation par la Recherche

[2] Association Nationale de la Recherche et de la Technologie

[3] Association des Étudiants en Génie Biologique de Caen

 

1474 vues Visites

J'aime

  • doctorant
  • neurosciences
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Emploi

Bouger l’entreprise : que faire de nos modèles mentaux ?

photo de profil d'un membre

LAETITIA SCIACCA

18 février

Emploi

Les neurosciences peuvent-elles améliorer notre vie en entreprise ?

photo de profil d'un membre

LAETITIA SCIACCA

07 janvier

Portraits

Philippe Zech, directeur de l'agence Lynx RH Strasbourg : Le candidat au cœur du processus de recrutement

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

18 septembre

1