Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Laurianne Guiguet-Vottero : sciences sociales appliquées

Témoignages

-

14/04/2014

Titulaire d’un master professionnel « Intervention sociale, conflit et développement », Laurianne Giguet-Vottero est chef de projet pour deux entreprises sociales alsaciennes et gérante du bureau d’études qu’elle a monté avec deux associés sous forme coopérative.
 

Pouvez-vous nous présenter vos deux casquettes professionnelles ?

Je suis gérante de la coopérative Sapere Aude, un bureau d’études en sciences sociales que nous avons créé il y a un an avec deux anciens collègues. Nous utilisons les outils des sciences sociales pour proposer des prestations de formation, d’animation, d’évaluation ou de gestion de projets aux collectivités locales et associations, notamment. Parallèlement, je coordonne des projets européens pour la Régie des écrivains, une entreprise d’insertion, et la SCIC1 Soli’Vers. Je donne aussi des cours à la faculté des sciences sociales de Strasbourg.
 

Qu’est-ce qui vous motive dans l’exercice de ces deux métiers ?

Les deux s’articulent et s’enrichissent mutuellement. C’est passionnant et très prenant ! Ce qui me motive dans la coopérative, c’est la prise de risque et l’autonomie. La liberté est vraiment agréable. C’est à nous de trouver et de convaincre nos clients, de nous positionner, de défendre notre valeur ajoutée. Et comme chef de projet, je trouve très riche la dimension européenne : via ces partenariats européens, je suis confrontée à d’autres logiques qui questionnent nos pratiques françaises.
 

Que vous a apporté votre master professionnel obtenu à l’Université ?

Le master était très riche, notamment en deuxième année où un tiers des cours était assuré par des professionnels. Nous découvrions ainsi non seulement le secteur mais aussi les profils des personnes en poste, notamment des anciens du master. C’est ainsi que j’ai rencontré mon premier employeur.
 

Qu’est-ce qui vous a marqué lors de votre passage à l’Université ?

Cette émulsion intellectuelle. Nous travaillions tous sur des sujets très variés et riches, avec des enseignants ouverts et curieux. De plus, comme nous étions une petite promotion (12 étudiants), nous avons gardé contact et aujourd’hui encore nous échangeons sur nos vies professionnelles, comme nous le faisions autrefois pour nos stages. C’est une continuité.
 

Pourquoi vous êtes-vous inscrite au réseau des alumni ?

Pour donner une visibilité aux anciens du master, montrer aux étudiants ce que je suis devenue et quel a été mon chemin. C’est aussi un moyen de créer du réseau.
 

Propos recueillis par Stéphanie Robert

498 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Témoignages

Retour d'expérience d'une filleule et d'un parrain

photo de profil d'un membre

Evelyne HOUEL

05 novembre

Témoignages

Des Alumni même en Australie !

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

22 août

1

Témoignages

Fabien Fidelin, médiateur social : croire en soi et persévérer

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

05 avril

1