/medias/image/20656092195bc88714b9d89.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

La sophrologie : un allié insoupçonné pendant une période de changement (afterwork 10/10/19)

Emploi

-

11/10/2019

Le changement peut être une transformation de l’espace travail, de logiciel, de la décoration du bureau. Il peut impacter toute l’entreprise ou juste une partie de l’équipe.  

Il peut être rapide, ou à plus ou moins long terme.

Pour l’entreprise, il est nécessaire de se remettre en question, se réinventer pour rester en bonne place sur le marché. Même si cela est salutaire, il effraie les collaborateurs (peur de ne plus être reconnu, ne plus correspondre aux valeurs de l’entreprise,  ne plus être à la hauteur, etc.) et génère du stress et de la peur.  

Des informations contradictoires peuvent nous faire mal interpréter le changement.

L'exercice a pour but de prendre conscience que même si l’on a des moments de stress, l’on peut agir rapidement sur celui-ci, en se recentrant et en reposant le cerveau.

Exercice
  Respiration abdominale : 1 main sur le ventre – 1 main sur les lombaires – fermer les yeux.  J’inspire par le nez pour gonfler le ventre, j’expire par la bouche et je rentre le ventre. Je prends conscience de l’air qui entre et qui sors – continuez pendant 2 min.
Pour éviter d’avoir des idées parasites pendant cet exercice, vous pouvez compter en même temps. 

Les étapes du changement : 

1ère étape – Annonce du changement

2ème étape - J’ai pris conscience qu’il y a un changement et je le refuse et/ou je m’y oppose.  

3ème étape - J’adhère, j’ai pris conscience du changement, j’arrive à dépasser mes freins ou alors je n’y arrive pas, je ne veux pas adhérer ce qui devient un frein.

 De ce fait, je vais devenir un obstacle pour l’entreprise.

4ème étape - La mobilisation : j’accepte et j’adapte mon comportement

5ème étape - Je m’engage : j’intègre et je m’investis dans la nouvelle organisation

Il faut prendre du recul car la conscience est voilée par toutes les choses négatives.

Le recul aide à m’observer et m’aider à éliminer mes peurs, en permettant de mettre le doigt sur ce qui fait peur – essayer de faire le bilan sur ce qui me perturbe.

La  charge intellectuelle, les nouvelles compétences, la transformation numériques ont  des répercussions sur nous, c’est notre corps qui encaisse à chaque fois. Il faut donc détendre son corps pour nous permettre de se rendre compte que l’on n’a pas envie et pourquoi.

La conscience modifiée c’est nettoyer la conscience de tout ce qui est inutile pour soi (ce que les collègues ont dit, la famille, etc.).

La sophrologie ce n’est pas de la relaxation, la relaxation est un passage mais non la finalité.

Exercice de la chute d’eau  
 Je suis assis tranquillement sur la chaise, je ferme yeux si je veux pour me centrer sur moi – même  je prends conscience des points de contacts de mon corps avec la chaise et avec mes habits.  Après je détends mon corps du sommet du crâne jusqu’aux orteils.  Ensuite, je prends conscience de la forme de ma tête, de ma nuque, du reste de mon corps. Après cela, je prends conscience de tout ce qui me gêne, toutes les idées qui me parasitent. Puis je pense à l’eau et l’eau les emporte avec elle. Pour finir,  je reprends conscience de mon corps et je fais bouger chaque partie de mon corps, je peux m’étirer, bailler comme après une sieste et quand je suis prêt je peux ouvrir les yeux et porter un nouveau regard sur le monde qui m’entoure.

La sophrologie se fait dans n’importe quelle situation, avec du bruit autour, le bruit des klaxons, etc. Car quand vous avez une crise d’angoisse, vous ne choisirez pas la situation dans laquelle vous êtes.

Il n’y a pas une solution unique, si j’adhère ou pas je n’aurai pas plus raison qu’un autre. Nous sommes tous uniques et avons donc des besoins et des envies différents.

Vous avez besoin de comprendre pourquoi j’accepte ou pas d’adhérer au changement.  

Plus vous vous connaissez, mieux vous allez fonctionner.

Si l'on n'est pas bien, c’est que l’on ne répond pas à nos besoins fondamentaux (cf. Pyramide de Maslow).

Le but final c’est de prendre du plaisir dans toutes les actions que l’on entreprend et donc mieux l’on se connait, mieux l’on pourra répondre à ses besoins et être en harmonie avec soi-même et accepter le changement.


Il faut faire depuis au moins 5 à 6 séances de sophrologie pour sentir les bienfaits.

On peut faire de la sophrologie à partir de 3 ans pour tout ce qui est possible de nous apporter un petit stress (préparer le bac, lutter contre le stress ou aider à la cohésion d’équipe, dépasser ses limites dans le sport, etc.).

La sophrologie nous apprend à vivre l’instant présent (tout le reste n’existe pas) pour arrêter l’emballement mental qui fait souffrir.  


Propos de Frédérique Collin recueillis par Laetitia Sciacca

130 vues Visites

J'aime

  • sophrologie
  • conduite de changement
  • connaissance de soi
Retours aux actualités

Documents1

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Emploi

Entreprise libérée et collaborateurs engagés

User profile picture

LAETITIA SCIACCA

08 octobre

Emploi

Quel sens donner à son activité professionnelle ?

User profile picture

LAETITIA SCIACCA

10 septembre

Emploi

Quand entreprise humaniste rime avec collaborateur épanoui !

User profile picture

LAETITIA SCIACCA

06 août