Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Jean-Louis Mandel : aider les jeunes diplômés

Témoignages

-

08/11/2014

Docteur en médecine et docteur ès sciences, Jean-Louis Mandel a été professeur de génétique à la Faculté de médecine de l’Université de Strasbourg jusqu’en 2003, avant d’être nommé au Collège de France. Il dirige une équipe de recherche dédiée à l’analyse de maladies génétiques à l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaires ainsi qu’un laboratoire de diagnostic pour ces maladies au CHU de Strasbourg.
 

Que pensez-vous du réseau alumni mis en place par l’Université de Strasbourg?

C’est un principe très intéressant. Cela permet aux jeunes diplômés de trouver des personnes qui peuvent les aider. Et puis, l’université compte, dans ses alumni, des gens qui ont très bien réussi à l’international. Le réseau est un moyen de valoriser cet aspect, une sorte de vitrine pour l’université.
 

Vous avez été à la fois étudiant et personnel à l’Unistra, qu’est-ce qui vous a marqué ?

J’ai intégré l’université en tant qu’étudiant en 1964 pour des études de médecine menées en parallèle avec un cursus en sciences. Donc, à part mes deux ans de post-doc à Toronto, j’ai fait toute ma carrière à l’Unistra. Et de ces années, je retiens surtout ma rencontre avec des personnalités. En tant qu’étudiant, je me souviens de Guy Ourisson comme un enseignant extraordinaire qui fut aussi un grand chercheur. Ensuite, j’ai eu la chance d’être préparé à la recherche par Pierre Chambon qui m’a beaucoup marqué par sa qualité scientifique, sa rigueur. Il a également créé un environnement scientifique extraordinaire et m’a soutenu lorsque j’ai pris une direction différente pour commencer de nouvelles recherches.
 

Que pourriez-vous attendre d’un tel réseau et que seriez-vous prêt à lui apporter ?

Etant proche de la retraite, je n’ai pas grand-chose à attendre de ce réseau. L’université m’a beaucoup apporté, mes réseaux je les ai. Mais si cela peut être utile pour les jeunes diplômés, si je peux contribuer, je le ferai volontiers dans la mesure de mes moyens. J’aimerais aussi collaborer en repérant des alumni qui ont bien réussi, leur faire connaître le réseau pour qu’ils puissent y contribuer.
 

Propos recueillis par Floriane Andrey

445 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Témoignages

Retour d'expérience d'une filleule et d'un parrain

photo de profil d'un membre

Evelyne HOUEL

05 novembre

Témoignages

Des Alumni même en Australie !

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

22 août

1

Témoignages

Fabien Fidelin, médiateur social : croire en soi et persévérer

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

05 avril

1