Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Jean-Jacques Pansiot : 40 ans de carrière dans les réseaux informatiques

Portraits

-

26/03/2015

Jean-Jacques Pansiot a été étudiant, puis enseignant et chercheur en informatique à l’Université de Strasbourg (IUT Robert Schuman, UFR de mathématique et informatique). Il est l’un des créateurs du premier réseau informatique universitaire, celui de Strasbourg, Osiris.
 

 « J’ai apprécié la grande liberté que l’on m’a laissée en tant que chercheur, j’ai pu définir moi-même mes axes de recherche. J’ai monté mon équipe au milieu des années 90, l’équipe « Réseaux et protocoles », intégrée aujourd’hui au laboratoire ICube. C’est très gratifiant » confie-t-il. Professeur émérite depuis 2012, Jean-Jacques Pansiot n’enseigne plus mais continue une partie de ses recherches, deux jours par semaine, au laboratoire ICube.

Son autre grande satisfaction est d’avoir été, en 1987 et 1988, l’architecte et le maître d’œuvre du réseau informatique de l’Université, Osiris, conçu dès l’origine pour être utilisé par tous les établissements d’enseignement supérieur et de recherche de Strasbourg.


De l’informatique théorique à la téléinformatique
Bachelier, il rêvait d’être chercheur en physique. Après son premier cycle en mathématiques et physique à l’Université Louis Pasteur, il s’inscrit en licence d’informatique, attiré par ce domaine nouveau issu des mathématiques. La licence vient d’être créée : en 1969, il appartient à la première promotion. Tout en poursuivant son DEA à l’Université de Nancy, il commence à donner des TD à Strasbourg aux étudiants de deuxième cycle, à peine plus jeunes que lui. La recherche en informatique n’étant pas encore développée en France au milieu des années 1970, il réalise sa thèse aux Etats-Unis à l’Université Cornell.

Revenu à Strasbourg en 1977, Jean-Jacques Pansiot enseigne l’informatique et étudie la combinatoire et l’informatique théorique avec le professeur Foata et le professeur Berstel. Il passe maître de conférences en 1983 et professeur en 1985. Il enseigne plusieurs disciplines (les systèmes, les bases de données, la téléinformatique…) d’abord à l’IUT Robert Schuman, puis à la Faculté de mathématiques et d’informatique. Peu à peu, il se spécialise dans les réseaux, domaine alors en pleine expansion.

Ces 15 dernières années, il s’est beaucoup intéressé à la cartographie d’internet : « Il s’agit de trouver un moyen de dessiner des cartes d’internet, un peu comme une carte routière. J’étais pionnier dans ce domaine. C’est satisfaisant quand d’autres personnes font référence à vos travaux » sourit-il.

En dehors de l’informatique, Jean-Jacques Pansiot se passionne pour la nature : il pratique assidûment la randonnée, la marche nordique, s’adonne à l’observation des oiseaux, à la cueillette des champignons ou encore à la généalogie.

En tant qu’alumni de l’Université de Cornell, il est encore en contact avec cette institution. « Les alumni sont un des moyens utilisés par les universités américaines pour se financer. Certains bâtiments portent le nom de mécènes, des anciens diplômés qui ont fait fortune. Pour ma part, je me suis inscrit au réseau alumni pour rester en contact avec l’Université, recevoir des nouvelles, un bulletin, une gazette. »

Stéphanie Robert

507 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

Noufou Ilboudo, coordinateur, Action contre la faim, Burkina Faso : Au secours des populations déplacées au Burkina Faso

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

28 septembre

Portraits

Philippe Zech, directeur de l'agence Lynx RH Strasbourg : Le candidat au cœur du processus de recrutement

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

18 septembre

1

Portraits

Aurélie Bedu, professeure de mathématiques, Illkirch-Graffenstaden : diriger la nouvelle génération vers les sciences

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

31 août