Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Clubs Alumni Unistra : entretien avec Francis Kern

Information

-

05/01/2015

Francis Kern est vice-président Relations internationales de l’Université de Strasbourg (Unistra) depuis janvier 2013. Chargé du développement des coopérations internationales et représentant de l’université à l’étranger, il s’exprime pour la première fois sur le projet de « Clubs Alumni Unistra », lancé par le Service Relations Alumni en juin dernier.
 

Quelles sont vos priorités pour le développement des relations internationales de l’Université de Strasbourg ?

Nos deux principales priorités sont de définir des partenariats solides avec des universités se trouvant dans différentes parties du monde, mais aussi d’informer nos composantes (écoles, Instituts, Facultés et UFR) des projets de coopération internationale les plus intéressants.
 

Que pensez-vous du réseau Alumni de l’Université de Strasbourg ?

Le lancement de ce réseau est une bonne initiative. J’en fais d’ailleurs la promotion dès que j’en ai l’occasion lors de mes déplacements dans des universités partenaires. Il m’arrive en effet d’y rencontrer des anciens de l’Université de Strasbourg : cela m’est arrivé encore tout récemment lors de mes voyages à Pékin, à Santiago du Chili et à Douala.
 

Le Service Relations Alumni a lancé son projet de Clubs Alumni Unistra en juin dernier : en quoi peut-il, selon vous, favoriser le développement de l’université à l’international ?

Ce projet nous permettra avant tout de renforcer nos partenariats et d’enrichir nos accords de coopération en en développant de nouveaux : cela dépendra évidemment des ambassadeurs Alumni de l’Unistra.
 

Les ambassadeurs jouent un rôle clé dans ce projet : de quelles manières peuvent-ils oeuvrer concrètement au rayonnement international de l’Unistra ?

Les ambassadeurs auront la possibilité d’initier des projets : ils pourront par exemple entrer en relation avec des entreprises dans le but de faciliter la recherche de stage à l’étranger de nos étudiants. Ils pourront également renforcer certaines initiatives auprès de nos partenaires, notamment dans le domaine de l’accueil des étudiants ou du partage d’axes de recherche entre nos universités.

Les alumni peuvent donc contribuer au développement de leur ancienne université au niveau international. Un exemple concret : il se trouve que je suis en contact avec une ancienne diplômées de l’Itiri, qui est aujourd’hui interprète en Chine et qui m’aide lors de mes déplacements dans ce pays. Lors de mon dernier déplacement, elle m’a proposé de se charger de relancer les contacts avec l’Université de Nankin.
 

Dans quelles parties du monde souhaiteriez-vous voir se développer des Clubs Alumni Unistra ?

Partout ! Plus sérieusement, le développement de Clubs Alumni Unistra en Europe me semble être indispensable du fait de l’importance des échanges Erasmus. Les pays émergents comme la Chine, l’Amérique latine ou encore l’Afrique, et plus particulièrement les pays de la francophonie, sont des régions du monde où se trouvent beaucoup d’anciens de l’Unistra.
 

 

425 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Information

L’année de l'entraide professionnelle entre diplômés

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

15 septembre

Information

Participez au trophée Economie Sociale et Solidaire d'Harmonie Mutuelle.

photo de profil d'un membre

LAETITIA SCIACCA

02 septembre

Information

Comment faire une recherche dans l'annuaire ?

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

24 juillet