Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Christian Bouvier : « Je m’étais toujours dit que si Dieu me prêtait vie au moment de ma retraite, j’étudierais la théologie »

Témoignages

-

14/04/2014

Capitaine au long cours dans une première vie, Christian Bouvier est depuis 30 ans un professionnel de la finance. Expert comptable, Commissaire aux comptes et Expert judiciaire, il a longtemps exercé à Paris où il possédait un cabinet d’expertise comptable et de commissariat aux comptes comptant une douzaine de collaborateurs. En 2004, il s’installe dans le sud de la France pour une retraite active : il poursuit ses activités professionnelles en solo et entreprend en 2005 une licence de théologie catholique en télé-enseignement à l’Université de Strasbourg. Il obtient la licence en 2012 et compte bien décrocher son master en 2015.
 

En quoi consiste votre métier actuel ? Qu'est-ce qui vous motive dans l'exercice de vos fonctions et quels sont vos souhaits pour l'avenir sur le plan professionnel ?

Aujourd’hui, j’ai choisi de ne plus avoir d’activité d’expert comptable proprement dit. Je contrôle simplement quelques confrères pour le compte de l’Ordre des experts-comptables. Ce que j’apprécie dans mes activités professionnelles, c’est la variété des missions. En particulier, pour  les expertises judiciaires que je réalise dans le ressort de la cour d’appel de Nîmes, aucune affaire ne ressemble à une autre. Mes activités sont aussi une source de revenu et me permettent de connaître la région que je ne connaissais pas avant de m’y installer pour la retraite. Mon objectif est de ne pas décrocher : je souhaite continuer à travailler tant que j’ai la forme !
 

Que vous a apporté votre formation à l'Université de Strasbourg dans votre parcours professionnel ou personnel ?

Vers 30 ans, j’ai lu un ouvrage qui commentait les onze premiers chapitres de la Genèse. Je comprenais enfin ce que l’Auteur Sacré voulait dire. Je m’étais toujours dit que si Dieu me prêtait vie au moment de ma retraite, j’étudierais la théologie. Aujourd’hui, suivre cet enseignement me permet d’accéder à une meilleure compréhension de ma foi religieuse. J’ai choisi l’Université de Strasbourg car elle seule proposait une formation de théologie par correspondance de bon niveau et ouverte à tous, quelle que soit la localisation géographique de l’étudiant. Dans le cadre de ma formation, j’ai été marqué par l’ampleur des connaissances de certains enseignants. Comme partout, certains sont de très bons intervenants, d’autres sont moins bons, ont une psychologie un peu étriquée. En licence, on ne se rend sur place qu’une seule fois par an. En master, 4 fois par an. C’est toujours l’occasion de nouer des contacts avec les autres membres de la formation. On sympathise : l’esprit estudiantin est présent et agréable.
 

Pourquoi vous êtes-vous inscrit au Réseau des Alumni de l'Unistra ? Quelles sont vos attentes vis-à-vis de ce réseau ?

L’Université de Strasbourg m’a invité à rejoindre le réseau. Je me suis dit «pourquoi pas» ! Si ce que je dis peut servir à quelqu’un, j’en serai content. Voir qui va s’inscrire m’intéresse beaucoup. J’aimerais pouvoir conserver des liens avec les membres de ma formation : on a travaillé côte à côte, je serais content que ça ne s’arrête pas là.

 

Propos recueillis par Aurélie Angot

703 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Témoignages

Retour d'expérience d'une filleule et d'un parrain

photo de profil d'un membre

Evelyne HOUEL

05 novembre

Témoignages

Des Alumni même en Australie !

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

22 août

1

Témoignages

Fabien Fidelin, médiateur social : croire en soi et persévérer

photo de profil d'un membre

Service Relations Alumni UNISTRA

05 avril

1